3. Notre sphéroïne émotionnelle

No Gravatar

Pour chaque blessure, nous mettons en place un système de compensation (masque).

Pour les cinq blessures de la sphéroïne psychique, nous mettons en place cinq masques.

 yin-yang

Interne / externe

Rejet

Fuyant

Abandon

Dépendant

Humiliation

Masochiste

Trahison

Contrôlant

Injustice

Rigide

Ces masques sont telle une croûte qui se durcit au fur et à mesure que nous devons nous protéger des blessures pour survivre. Des zones d’insensibilisées se créaient alors que d’autres restent plus ou moins intacts (tel les zones chaudes, froides et tempérée).

Ces masques sont nos continents des lieux où nous réfugions que nous avons peur de plus avoir la capacité de nager à la surface de nos émotions. Nous y trouvons des îles, des presqu’îles, des vallées, des fleuves (où tout coule comme si de rien n’était ou des torrents tumultueux), des crevasses, des monts ou des montagnes, des lacs, des mers, des océans et les abysses….

Et au centre de notre sphéroïne, nous avons l’Amour. L’Amour de soi et de l’autre ainsi que la capacité à être. Donner et recevoir.

En localisant et en évaluant l’épaisseur de nos croûtes de nos différentes blessures à la surface de notre sphéroïne émotionnelle, nous avons alors la capacité consciente de comprendre nos maux et si on le souhaite de changer, d’évoluer.

Tels l’on fait les géographes, nous pourrons établir la « NooGéographie [1]».  La  représentation graphique de notre psyché, de notre inconscient.

<< Précédent                Suivant >>


[1] NooGéographie : du grec Noos (Noûs) l’esprit et Géographie.

Sphéroïde – Notre planète intérieure

This site is protected by WP-CopyRightPro
%d blogueurs aiment cette page :